Le burnout / surmenage, comment en sortir

Le surmenage, le burnout, ce n’est pas un rhume avec lequel tu te réveilles un matin.

C’est un long processus, un mécanisme de défense qui se met en place sans se montrer.

Ça commence souvent par un petit élément, sans grande importance. Tellement minime qu’on ne le remarque pas. Et pourtant, il va être un déclencheur.

Vient ensuite tout un schéma de protection de soi.
 
Certains vont plonger dans le travail, d’autres vont développer un rejet de leur hiérarchie, de leurs collègues, de leur famille…,
Jusqu’au jour où tout devient trop compliqué.
Sans rien comprendre, alors que quelques jours, semaines avant, tout allait bien (du moins en apparence), là impossible de faire quoi que ce soit.
La moindre action devient compliquée, parait insurmontable.
Même l’idée de sortir marcher est inenvisageable.
 
Et là, ça y est, le Surmenage ou le burnout est identifié.
Le souci ? Tu as déjà perdu tellement d’énergie à combattre sans t’en rendre compte, qu’au moment où tu identifies ce qu’il se passe, tu n’as juste plus les ressources.

surmenage burnout
 
 Et c’est là que tout s’enchaine. Tu ne sais plus travailler, tu es à la maison, tu ne sais même plus faire à manger, t’occuper de tes enfants te demande une énergie de dingue…
Bref, tu ne sais plus à quoi te raccrocher, car en quelques jours, quelques heures, tu as l’impression d’avoir perdu tous tes repères, ta vitalité, ton énergie.
 
C’est là qu’il est important d’accepter.
Le réflexe dans ces situations, c’est de faire comme d’habitude, essayer de se mettre en mouvement. Les proches aussi tentent de te pousser à bouger.
Seulement il t’est impossible de le faire, même avec toute la volonté du monde.
 

ET C’EST NORMAL !

 
 
Ta priorité, là, c’est de comprendre ce qu’il t’arrive et comprendre comment remplir tes batteries d’énergies positives.
Et tu sais quoi ? ce n’est pas (dans un premier temps) en continuant comme avant que ça va se faire.
 
Non !
Pour recharger tes batteries, tu vas avoir besoin de 3 phases :
 

L’acceptation & la compréhension

 

Mettre des mots sur ce qu’il t’arrive, comprendre les mécanismes que tu as mis en place, comprendre quelle partie de toi a été touchée pour en arriver là.
 
Pour la supermaman, la super employée, la cheville ouvrière que tu es, c’est une étape importante.
T’accorder de pouvoir déposer les armes un temps.
Accepter ce qu’il t’arrive. Comprendre que ce n’est pas de ta faute. Que tu n’es pas faible, bien au contraire. Que ce qui t’arrive est juste le signe qu’il y a (eu) un décalage entre toi et ta vie. Qu’il va falloir la réaligner pour te sentir heureuse.

 

La connexion à toi

 
Le burnout crée un schéma de déconnexion à soi.
Tu te définis de plus en plus par ton travail, par ta relation avec tes collègues.
Chaque trait de caractère que tu vois en toi est relié à une situation problématique.
Le job ici va être de reconnecter avec la personne que tu es à l’intérieur. Sans le contexte (familial ou pro).
 

C’est crucial. Après la compréhension des mécanismes, la priorité, c’est toi. Et pour que cette énergie puisse revenir en toi, il faut que tu saches ce dont tu as besoin, ce qui te fait du bien. Mais aussi  que tu sortes des idées reçues. Non tu n’as pas l’obligation d’être gentille avec tout le monde, non il n’est pas logique de faire 15h/jours, oui on a le droit de vivre avec quelqu’un qui n’a pas le même avis que nous.. 

 

La mise en action alignée

 

Quand tu as compris, que tu as retrouvé ta confiance en toi et que tu assumes désormais qui tu es vraiment, tu vas enfin pouvoir passer à l’étape de mise en action.
Une mise en action douce, étape par étape.
 
Il s’agit ci de retrouver ce bien-être, cette sensation joyeuse lorsque tu bouges, lorsque tu fais des choses.  

Viendra ensuite la réflexion sur tes actions du quotidien ou professionnelle.

Mais attention. Maintenant que tu as identifié les déclencheurs de ton burnout, il est primordial de créer des actions alignées à qui tu es réellement, pour ne plus retomber dans ces schémas d’épuisement.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *