Un peu de moi

De burn out à maman entrepreneure épanouie.

Après plusieurs années à me centrer sur les lignes que j’avais tracées, je me suis retrouvée enchainée dans ce quotidien qui ne m’épanouissait plus. 
Les atouts et facilités horaires de mon job étaient devenus les seuls éléments qui pesaient encore dans la balance pour y rester. 

Manque de sens, de vision, de reconnaissance et d’envie ont eu le dernier mot, j’étais tombée sans m’en rendre compte dans la spirale du burn out. 

Un malheur ? 
Je dirais plutôt l’opportunité de ma vie, de créer ce qui est aujourd’hui ma vie rêvée. 

S’ÉPANOUIR, OUI MAIS COMMENT ?

S’il y a bien une chose que j’ai apprise, c’est que l’épanouissement n’a pas de code.
Tu peux avoir « Tout pour » et te sentir malheureuse et inversement. 
L’épanouissement, c’est avant tout une connaissance, un respect et un cheminement vers soi. 

J’ai fait ce chemin en 2020 pour me sortir du burn out et c’est le chemin sur lequel j’emmène mes clientes pour qu’elles trouvent, elles aussi, cette sérénité intérieure. 

De Chrysalide    à Papillon 

 

N

Etre en paix avec toi-même

N

Trouver ta place

N

Oser être toi

N

Créer ton propre cadre

N

Retrouver la confiance en toi

TOUT EN TOI

EN 2018, après la naissance de mon fils, j’ai une grosse phase de down. Je ne me reconnais plus, je suis fatiguée tout le temps, je cherche constamment une validation extérieure à ce que je fais et que l’on me donne de la reconnaissance. 

À la maison, je me sens fatiguée du boulot, je manque de sens et je n’ai plus d’énergie … 
Je m’accroche au fait que mon job est sûr et qu’il est à 5 minutes de la maison. 

 

En 2019, alors que je suis en congé mat’ de ma fille, je ne profite pas, mon seul objectif : trouver comment garantir la sécurité de ma famille et trouvant un emploi qui me fasse vibrer. 

 

Ce n’est pourtant qu’en 2021 que je me lance pour créer COMVICTION. 

 

Parce que je n’avais pas compris que c’était bien plus que le boulot, que c’était en fait ma capacité à m’accepter, à m’écouter, à m’épanouir, qu’il fallait que je travaille. 

Que j’avais tout en moi pour être heureuse, qu’il fallait juste trouver les clés.

Moi en quelques anecdotes

  • Je suis hypersensible au bruit, ça me rend malade
  •  J'adore la couture 
  • J'ai peur des araignées 
  • J'aime (trop) le chocolat
  • Je passe ma vie pied nu 
  • Je déteste le ménage